Expertise en Architecture Antique Mars 2018

interactions TECHNOLOGY dissemination cultural heritage TRANSFER Training anthropology RESEARCH long time excellence ARCHEOLOGY innovation space interactions

Axes du programme

L’Ecole thématique est conçue comme un appui au programme franco-américain Architectural Networks in the Northern Aegean : Thasos, Samothrace, Ilion and the Formation of Hellenistic Design.

Chaque année, 5 étudiants français (choisis sur l’ensemble des participants à la formation) seront appelés à participer au programme d’échange en Grèce. Il s’agit d’étudier depuis la carrière jusqu’aux bâtiments terminés, les productions architecturales de deux îles grecques qui ont été des foyers importants de création dans l’antiquité.

L'école thématique rassemblera des étudiants bordelais déjà impliqués dans l’axe Ausonius « Asie Mineure et monde grec», des étudiants d’autres universités ou écoles d’architecture françaises sélectionnés sur dossier et des étudiants américains.

Les séminaires seront bilingues (français/anglais) pour habituer les étudiants aux pratiques scientifiques contemporaines. Deux étudiants français prendront en charge, avec l’aide des enseignants, l’organisation d’une session du colloque d’archéologie organisé en 2019 à Atlanta par l’Archaeological Institute of America, et y présenteront leurs travaux.

 

Les principaux axes thématiques 


Axe 1 : L’espace nord-égéen : état de la question

L’île de Thasos, riche de carrières de marbre blanc, a développé dès le VIe s. avant J.-C. une architecture de prestige (temples, rempart…) reposant sur un savoir-faire technique poussé et présentant des caractéristiques stylistiques propres. À l’époque hellénistique, l’île de Samothrace voit s’épanouir un grand centre religieux dont la construction attire tailleurs de pierre et architectes. Les ateliers des deux îles vont alors se trouver impliqués dans des grands chantiers de construction, sur place mais aussi dans les régions voisines (Ionie du nord, Thrace, Macédoine), ce qui fera de l’Égée du nord un laboratoire architectural très fécond. Cet ensemble de données n’a pas encore fait l’objet d’une étude globale.

Thasos, cour à l'exèdre    -   Samothrace, le Hiéron    

Axe 2 : Techniques de construction et termes techniques

Une étude approfondie des monuments antiques commence par l’acquisition de connaissances sur les procédés de production des blocs : extraction (à la carrière), façonnage, transport, mise en place, finition. Ces opérations nécessitent un outillage et des modes de manutention particuliers (transport, levage…), connus par certains textes. La formation éclairera le vocabulaire (bilingue) propre à ces étapes successives.

Thasos, carrières antiques  -   Outils de tailleurs de pierre

Axe 3 : Analyse architecturale : « faire parler les blocs »

L’analyse architecturale consiste à comprendre à quoi ressemblait un bâtiment et, en remontant la chaîne opératoire, comment il a été bâti. Pour y parvenir, il faut savoir repérer et exploiter toutes les traces que les opérations successives ont pu laisser sur les blocs : traces des étapes de l’extraction, de la taille et du polissage, traces d’outils, traces des techniques de levage (louve), de manutention (encoche de levier), d’assemblage (scellements, goujons)… Les blocs isolés et hors contexte peuvent aussi livrer de précieuses indications : place du bloc dans un édifice disparu, style, identification de techniques régionales. Ces deux critères peuvent aussi fournir des indices de datation dans l’histoire des styles ou des techniques.

Crossette à parement en panneau - Sima à rinceau

Axe 4 : Principes de la restitution en architecture

Les monuments qui seront étudiés (à Thasos, Samothrace et dans la région) sont pour plusieurs d’entre eux à l’état de ruine complète. Il faut, pour en restituer l’apparence originelle, connaître les principes de la restitution architecturale, qui supposent eux-mêmes une bonne connaissance de l’histoire de l’architecture (styles, techniques, types de bâtiments) afin de parvenir à des restitutions en cohérence avec le contexte de l’époque de la construction. Les caractéristiques propres de l’architecture grecque fournissent ainsi les principes qui doivent dicter la restitution des éléments disparus ainsi que celle de l’ensemble de l’édifice.

Restitution du Trésor des Thébains (à gauche) et restitution du pilier de Paul-Emile (à droite), Delphes   © D. Laroche



HAUT